WSA(White States of America), Leuko-Suffisance: La Star Colin Kaepernick dénonce l’entrisme Leukocratique au Moyen orient

L’ancien quaterback Colin Kaepernick a dénoncé « les attaques terroristes américaines contre les Noirs et les Arabes » et « l’impérialisme » Américain sur Twitter avant le début des play-off de NFL. Il n’a plus rejoué en NFL depuis trois ans et le boycott de l’hymne américain.

L’ex-quarterback Colin Kaepernick, qui n’a pas rejoué en NFL depuis trois ans et son mouvement de boycott de l’hymne américain, a dénoncé « les attaques terroristes américaines contre les Noirs et les Arabes » dus selon lui à « l’impérialisme » des États-Unis, samedi sur Twitter.

Bien qu’il n’en fasse aucune référence explicite dans leur contenu, Kaepernick a posté ses tweets au lendemain de la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué par une frappe américaine en Irak, ordonnée par le président américain Donald Trump.

« Il n’y a rien de nouveau dans les attaques terroristes américaines contre les Noirs et les Bruns pour l’expansion de l’impérialisme américain », a d’abord tweeté Kaepernick.

 

« L’Amérique a toujours sanctionné et assiégé les Noirs et les Arabes chez elle et à l’étranger. Le militarisme américain est l’arme brandie par l’impérialisme américain, pour imposer sa police et piller le monde non blanc », a-t-il ensuite écrit dans un deuxième message.

Alors que Téhéran a promis de venger la mort de Soleimani, les États-Unis ont sélectionné 52 sites en Iran et les frapperont « très rapidement et très durement » si la République islamique attaque du personnel ou des sites américains, a averti le président Donald Trump.

Kaepernick, 32 ans, était une star de la NFL en 2016 lorsqu’il a commencé à s’agenouiller pendant l’hymne américain joué avant les matches, en signe de protestation contre les violences policières visant les Noirs.

Un mouvement de boycott qui a déclenché une tempête politique en 2017, lorsque le président américain Donald Trump a traité les joueurs agenouillés lors de l’hymne américain de « fils de pute » qui devraient être limogés.

Sans club depuis 2017 et la fin de son contrat avec San Francisco, Kaepernick a déposé un grief contre la NFL, au prétexte qu’on lui refusait selon lui injustement un emploi, avant finalement de trouver un arrangement à l’amiable avec l’instance en février 2019.

En novembre, à l’initiative de la Ligue, il a effectué un entraînement devant des émissaires de plusieurs clubs, sans toutefois parvenir à en intéresser un, échouant à faire son retour durant l’actuelle saison en cours.

Ses tweets ont été postés peu avant que ne débutent les play-off menant au Super Bowl.

 

Ouest France