Wolfsburg(All), Blanc-rope: Volkswagen supprime 7000 emplois

La marque Volkswagen annonce la suppression de 5000 à 7000 postes, via des 
non-remplacements de départs à la retraite. Ces suppressions d’emplois s’expliquent exclusivement par le basculement programmé de Volkswagen vers l’électrique.

La marque Volkswagen va supprimer entre 5000 et 7000 postes d’ici à 2023. C’est à travers un communiqué présentant la performance de la marque en 2018 que l’annonce en a été faite. «La société estime que l’automatisation des tâches routinières entraînera la perte de 5000 à 7000 emplois d’ici 2023». À l’échelle du groupe Volkswagen, ces suppressions de postes sont légères: elles ne représentent guère que 1% des 665.000 employés que compte le géant allemand dans le monde. Elles sont plus significatives pour Volkswagen, qui compte 185.000 salariés.

Ces suppressions de postes ne se feront toutefois pas via des départs contraints. «En ce qui concerne toutes les mesures, Volkswagen a garanti à son personnel une garantie de sécurité d’emploi jusqu’à 2025 au moins», précise Volkswagen. Ne pas remplacer tous les départs en retraite sera largement suffisant pour tenir l’objectif annoncé. «Le nombre potentiel d’employés nés au cours des trois prochaines périodes définies et éligibles à la retraite partielle s’élève à environ 11.000» détaille encore la société.

30 milliards d’euros d’investissement d’ici à 2023

Cette annonce ne constitue pas réellement une surprise. En présentant la performance du groupe Volkswagen dans son ensemble pour 2018, mardi 12 mars, Herbert Diess, le président du directoire du groupe Volkswagen, avait prévenu qu’il y aurait des suppressions d’emplois. Elles s’expliquent exclusivement par le basculement programmé de Volkswagen vers l’électrique. Le groupe prévoit de lancer 70 modèles électriques d’ici à 2028, contre 50 lancements dans un plan précédent. Ce qui va nécessiter 30 milliards d’euros d’investissement d’ici à 2023.

Le Figaro