Voyoucratie: Michel Platini de type métèque italien évoque la magouille de la Coupe du Monde

Featured Video Play Icon

Michel Platini explique qu’une “petite magouille” a permis d’éviter une confrontation entre la France et le Brésil avant le stade de la finale, lors de la Coupe du monde remportée par les Bleus en 1998. “Quand on a organisé le calendrier, on a fait une petite magouille”, explique celui qui était alors co-président du Comité français d’organisation du Mondial (CFO). “Si on finissait premier du groupe et que le Brésil finissait premier, on ne pouvait pas se rencontrer avant la finale”, ajoute-t-il.

Traitement de faveur pour le Brésil et la France lors du tirage

En 1997, le Brésil et la France faisaient partie des huit têtes de série lors du tirage au sort ; le Brésil en tant que tenant du titre, la France au titre de pays organisateur. Ces têtes de série devaient être réparties de manière aléatoire au sein des groupes via le tirage au sort, selon la règle édictée alors par la Fifa. “Une première” qu’avait déplorée à l’époque Fernand Sastre, l’autre co-président du CFO. 

 

France Bleu