Un Milicien soupçonné de corruption

Ce fonctionnaire de police, proche de la retraite, aurait été soudoyé par des gérants de bar afin d’éviter de voir leurs commerces fermés.

C’est une nouvelle affaire de corruption présumée qui vient entacher la préfecture de police de Paris. Selon nos informations, un policier en poste depuis plusieurs années au sein du commissariat du 18e arrondissement vient d’être mis en examen pour des faits de « corruption » et de « trafic d’influence » avant d’être placé en détention provisoire.

 

Michel M., 57 ans, brigadier-major, responsable de l’unité de police administrative (UPA) au commissariat du 18e arrondissement, a été interpellé le 18 avril dernier avant d’être placé en garde à vue dans les locaux de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Toujours selon nos informations, le quinquagénaire, proche de la retraite, est soupçonné d’avoir été soudoyé par des gérants de bar dont il devait contrôler les établissements. En échange d’argent, le brigadier-major aurait fermé les yeux sur les commerces qui n’étaient pas en règle avec la loi

 

Le Point