Travail au Blanc: Le Voyou Michel Maes(de Race Blanche Jurisprudence Morano) mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux » et « recel de violation du secret professionnel ».

 Ancien vice-procureur de la section financière du parquet de Paris aujourd’hui à la retraite, Michel Maes aurait renseigné deux entrepreneurs du BTP sur des procédures judiciaires les visant. Il vient d’être mis en examen.

Le Ruisseau a gardé sa décoration un peu chargée, et son bar en fausses pierres. Tant pis pour la mode, ce restaurant de l’Est parisien fait toujours le plein. Il est réputé pour être un lieu de rassemblement des francs-maçons de la Grande Loge Nationale de France (GLNF). On y croise des chefs d’entreprise, des élus et des magistrats, à l’image de Michel Maes, ancien chef de la section financière du parquet de Paris, qui y avait ses habitudes jusqu’à sa retraite fin 2014. Il y avait même emmené un jour « ses » magistrats pour déjeuner.

Certains connaissaient la réputation du lieu et s’étaient interrogés sur cette ambiance de confraternité excessive, le discours chaleureux du patron… Puis avaient oublié. C’est là, sur l’une des tables aux nappes blanches, qu’il a rencontré Antonio de Sousa, important promoteur immobilier d’Ile-de-France, et Fernando Fernandez, entrepreneur du BTP. Ils se serrent la main pour la première fois au printemps 2014. Les trois hommes sont aujourd’hui au cœur d’un vaste scandale de corruption, qui éclabousse une dizaine de maires d’Ile-de-France et un préfet.

Le magistrat à la retraite Michel Maes (à gauche) aurait renseigné Antonio de Sousa, PDG de France Pierre, sur des procédures judiciaires le visant. (Linkedin – Michael Esdourrubailh/MAXPPP

Le 8 janvier dernier, Michel Maes, 70 ans, a été mis en examen en toute discrétion par deux juges d’instruction lyonnaises pour « recel d’abus de biens sociaux » et « recel de violation du secret professionnel ».

P

 

NouvelObs.com