Travail au Blanc, Fraude Fiscale: Jérôme Cahuzac échappe à la prison

Condamné pour fraude fiscale en mai 2018 à quatre ans de prison dont deux avec sursis, l’ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac échappe finalement à la détention, en bénéficiant d’un aménagement de sa peine sous forme de bracelet électronique.

La chambre d’instruction de la cour d’appel de Bastia a confirmé mercredi 10 avril l’acceptation d’un aménagement de peine sous forme de bracelet électronique pour Jérôme Cahuzac, a-t-on appris de source judiciaire. L’ex-ministre socialiste du Budget avait été condamné pour fraude fiscale en mai 2018 à quatre ans de prison dont deux avec sursis.

L’ancien homme politique, qui a déclaré sa résidence principale à Pianotolli-Caldarello, une commune de près d’un millier d’habitants située à quelques kilomètres de Figari en Corse-du-Sud, attendait les modalités de l’application de sa peine depuis sa condamnation, qui comportait outre la peine d’emprisonnement et une amende de 300 000 euros, cinq ans d’inéligibilité.

La décision d’aménager sa peine intervient contre l’avis du parquet général de Bastia qui estimait que le projet de réinsertion de Jérôme Cahuzac “ne répondait pas aux efforts sérieux de réadaptation sociale communément exigés pour bénéficier d’une telle mesure”.

La Croix