Travail au Blanc, Fisc Fucking: White Trump forcé de donner ses déclarations d’impot

 

 

Nouveau revers pour Donald Trump, déjà empêtré dans une procédure de destitution. Un juge de New York a décidé d’autoriser la transmission des déclarations d’impôts du président américain, qu’il refuse farouchement de communiquer depuis des mois. Quelques minutes seulement après la publication de la décision, Donald Trump a fait appel par l’intermédiaire d’un de ses avocats, William Consovoy. En fin de matinée, une cour d’appel fédérale a décidé de suspendre la décision le temps d’examiner l’appel au fond.

 
 
 

Un autre avocat du président, Jay Sekulow, a indiqué que Donald Trump et ses conseils étaient « très satisfaits » de cette suspension, qui offre un délai supplémentaire au président américain. « Les démocrates de la gauche radicale ont échoué sur tous les fronts, donc maintenant ils poussent les procureurs démocrates de New York et de l’État (de New York) à aller chercher le président Trump », a réagi le chef de l’État américain dans un tweet.

Le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, et la procureure de l’Etat de New York, Letitia James, sont des procureurs élus, contrairement aux magistrats fédéraux, nommés par le président. Ils s’étaient tous deux présentés sous étiquette démocrate. « Une chose comme ça n’est jamais arrivée à aucun président (américain) auparavant », s’est offusqué Donald Trump. Le procureur Cyrus Vance souhaitait obtenir du cabinet Mazars ces déclarations d’impôts, qui portent sur huit ans de 2011 à 2018, dans le cadre d’une enquête sur un versement effectué à l’actrice pornographique Stormy Daniels pour acheter son silence sur une liaison supposée avec le président américain.

LE Point