Travail au Blanc, Fisc Fucking: Jean-François Vigneau(compagnon d’Annick Girardin) poursuivi pour détournement de fonds publics

Saint-Pierre-et-Miquelon, fief de la ministre Annick Girardin… et de son compagnon. Dans son édition du mercredi 23 octobre, Le Canard enchaîné revient sur les affaires florissantes de Jean-François Vigneau, compagnon de la ministre des Outre-mer. Entre 2013 et 2019, Jean-François Vigneau aurait remporté trois appels d’offres publics pour des contrats représentant 2,5 millions d’euros, sans concurrence. D’après l’hebdomadaire, il aurait remporté plusieurs contrats dans l’archipel alors même qu’il n’y avait pas de concurrence et « sans que la Haute Autorité pour la transparence [de la vie publique] en soit informée ».

Annick Girardin est élue à Saint-Pierre-et-Miquelon depuis bientôt vingt ans. Membre du conseil territorial entre 2000 et 2016, elle devient députée en 2007 et lâche son mandat en 2014 pour rejoindre le gouvernement de Manuel Valls, attachée à la francophonie. Réélue en 2017, elle rejoint immédiatement le gouvernement actuel à l’Outre-mer. Les appels d’offres publics concernés par les révélations du Canard s’étalent entre 2013 et 2019. En juillet 2013, le service local d’aviation civile lance un appel d’offres pour le « gardiennage de la station Galileo ». L’offre choisie devra simplement être « économiquement la plus avantageuse en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges ».

Lire aussi Gilets jaunes : arrivée mouvementée d’Annick Girardin à La Réunion

Le 23 juillet de la même année, Jean-François Vigneau, ponctuellement collaborateur parlementaire d’Annick Girardin, fonde une société nommée Gardiennage Sécurité Intervention (GSI). Le 18 septembre, soit en un temps record, selon le palmipède, il obtient l’habilitation nécessaire du ministère de l’Intérieur « pour exercer dans la sécurité privée ». Cela lui permettra de déposer sa candidature à la veille de la date butoir. Le 27 décembre, la société GSI obtient le contrat de 792 702 euros hors taxes pour 36 mois. « Il n’y avait aucune structure de ce type dans l’archipel en 2013, précise Annick Girardin dans le Canard. Jean-François a appris dans une émission de télévision que Galileo allait s’installer dans l’archipel et qu’il y aurait des besoins de sécurité. [Je suis] incapable de dire quels appels d’offres ont été remportés par GSI. »

Deux autres appels remportés

Même station, même motif : le 14 avril 2017, un nouvel appel d’offres public est lancé à Saint-Pierre-et-Miquelon. GSI, seul candidat, remporte une nouvelle fois le marché élevé à 882 648. Rebelote en février dernier : GSI remporte un appel d’offres consacré à des missions de sécurité pour l’aéroport de Saint-Pierre-et-Miquelon, 741 924 euros hors taxes pour 36 mois. Annick Girardin ne s’inquiète pas des révélations du Canard enchaîné : « Nous sommes très clairs, très nets. Je me suis toujours tenue éloignée de tout ça, et Jean-François ne veut pas que je m’en approche », explique-t-elle. Ni mariés ni pacsés, Annick Girardin et Jean-François Vigneau ont une « résidence principale et un foyer fiscal différent », ce qui, selon son cabinet, exempt la ministre de déclarer les activités professionnelles de son compagnon à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Mais Le Canard enchaîné estime que leur proximité est « suffisante » pour justifier un contrôle.

Le Point