C’est peut-être un pétard mouillé, mais l’affaire tombe au plus mal pour le Belge Didier Reynders, pressenti pour devenir commissaire européen… à la justice.