Travail au Blanc, Blanzil: Président Temer soupçonné d’être « le chef d’une organisation criminelle »

L’ex-président brésilien Michel Temer est soupçonné d’être « le chef d’une organisation criminelle » qui négociait des pots-de-vin sur des contrats de construction dans la centrale nucléaire d’Angra 3, a annoncé, jeudi, le parquet.

Michel Temer, qui a quitté le pouvoir, à la fin 2018, après près de deux ans et demi de mandat, fait l’objet de plusieurs enquêtes pour corruption, et devrait être rapidement transféré vers Rio de Janeiro, a indiqué la télévision Globonews. Il a été arrêté sur l’ordre d’un juge fédéral, de même que l’ancien ministre des Mines et de l’Énergie, Moreira Franco.

Michel Temer était arrivé au pouvoir, en août 2016, après la destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff – pour maquillage des comptes publics – dont il était le vice-président de centre droit. Il avait cédé les clés du palais du Planalto, le 1er janvier dernier, à l’extrémiste de droite Jair Bolsonaro, après avoir battu des records d’impopularité à l’issue d’un mandat entaché par les scandales de corruption

 

 

Le Telegramme