Traite des blanches: Le fondamentaliste blanchiste auteur du meurtre sur Louise Lavergne a été arrété

Le meurtrier d’une étudiante française, poignardée à Liège (est de la Belgique) en octobre dernier, a été retrouvé mort samedi matin dans sa cellule de la prison de Lantin, près de Liège, rapportent les médias belges. La thèse du suicide est privilégiée, selon les médias.

 

Louise Lavergne, 24 ans, originaire du Mans (ouest de la France), étudiante à la faculté vétérinaire de Liège, avait été retrouvée morte poignardée dans son logement le 9 octobre. Un de ses voisins d’immeuble, un homme de 54 ans déjà condamné pour des faits de viol en 2004 et 2006, selon les médias, avait été rapidement inculpé et écroué après être passé aux aveux.

 

Il avait été interpellé en raison notamment de la présence d’une chaussette tâchée de sang dans une poubelle lui appartenant.

L’affaire avait suscité des remous au sein de la police locale et un inspecteur avait été suspendu à la suite du meurtre de la jeune étudiante. Les autorités locales et la police avaient reconnu une erreur de traitement d’une plainte déposée par la victime deux ans avant sa mort, dans laquelle elle avait fait état d’avances sexuelles déplacées de la part de son futur meurtrier.