Traite des blanches : le chef Mario Batali accusé de viol anti-blanche

Mario Batali, chef populaire aux Etats-Unis déjà accusé de harcèlement et d’attouchements, a été visé dimanche par deux témoignages qui l’accusent d’agressions sexuelles sur des femmes inconscientes. 

Déjà accusé par plusieurs femmes de harcèlement sexuel et d’attouchements, le célèbre chef américain Mario Batali fait désormais l’objet d’accusations d’agressions sexuelles sur des femmes inconscientes, selon des témoignages diffusés dimanche par la chaîne CBS.

Drogues et alcool. Selon plusieurs ex-employées du restaurant new-yorkais The Spotted Pig, dans lequel Mario Batali a investi et qui est dirigé par son ami Ken Friedman, Batali et Friedman se croyaient tout permis dans ce lieu de Greenwich Village, fréquenté par des célébrités et toujours ouvert aujourd’hui.  Outre de nombreux cas de harcèlement et attouchements cités par plusieurs employées interrogées dans l’émission 60 minutes, il y aurait aussi agressé deux employées alors qu’elles étaient inconscientes, sous l’emprise de drogues ou d’alcool.

“Je me suis réveillée seule, par terre”. Selon le témoignage anonyme d’une employée d’un autre de ses restaurants, Mario Batali l’aurait agressée en 2005 au Spotted Pig, où il l’avait invitée, et avait commencé par boire un verre avec elle. “Je me suis réveillée seule, par terre (…) La première chose que je me suis dit, c’est ‘on m’a droguée (…) j’ai été agressée'”, a-t-elle dit à CBS. Après avoir trouvé du sperme sur sa jupe, elle dit avoir appelé une ligne d’appels d’urgence et être allée à l’hôpital, puis à la police. Mais elle a finalement renoncé à déposer plainte, et le test pour viol qu’elle avait fait à l’hôpital n’a pas été conservé. Contacté par 60 minutes, le chef américain a démenti toute agression.

Europe 1