Traite des blanches, Firminy (42): le délinquant Marc Petit renvoyé en correctionnelle pour agression sexuelle

Le maire communiste de Firminy (Loire), Marc Petit, comparaîtra devant le tribunal correction de Saint-Etienne le 24 janvier pour agression sexuelle, a appris l’Agence France-Presse (AFP) de source judiciaire, vendredi 10 août.

Les faits se seraient déroulés avec une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme, en juillet 2016, lors d’une réunion de l’Unesco au Palais des congrès d’Istanbul. La plaignante, qui avait déposé plainte à son retour en France, accuse l’élu de l’avoir conduite dans un endroit isolé du centre de congrès « pour tenter de l’embrasser et lui caresser un sein », a déclaré à l’AFP son avocate, Anne Paccard. En retour, sa cliente l’aurait giflé.

Le Monde