Suprematisme blanchiste: Un blanc-darme allogène insulte les guyanais

 Un suprematiste blanchiste de la blanc-darmerie mobile en mission en Guyane a assimilé la population locale à des “singes hurleurs” dans un document que nous nous sommes procuré. Des propos qualifiés “d’intolérables” par l’institution et dénoncés ce dimanche par Gérard Collomb ( de type blanc ). Il est visé depuis le 4 mai par une procédure disciplinaire.    

Après avoir prononcé en Guyane un discours jugé raciste par plusieurs témoins et de nombreux gendarmes eux-mêmes, un chef d’escadron de gendarmerie mobile fait l’objet d’une procédure disciplinaire. LCI et Le Monde ont obtenu une copie de ce discours dans lequel l’officier assimile des habitants de Guyane à des “singes hurleurs”. Ce dimanche Gérard Collomb a dénoncé “des propos inadmissibles et choquants” et rappelé “son attachement au strict respect des règles déontologiques et à l’exigence d’exemplarité” qui “doivent encadrer l’action des forces de sécurité dans l’accomplissement de leurs missions”.

Gendarmerie Nationale Cayenne

Pendant trois mois, de fin janvier à fin avril, plusieurs dizaines de gendarmes mobiles de l’escadron 25/1, basé à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), étaient en mission à Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane, afin d’appuyer les gendarmes locaux. Le 21 avril, avant de quitter la collectivité d’outre-mer, leur chef, Cédric S., prononce un discours devant ses subordonnés et plusieurs officiels, civils ou militaires.

Lci