Suprematisme Blanchiste: des allemands naturalisés français agressent des non blancs puis se blanchissent de toute poursuite

Racisme dans le foot en Alsace : même sanction pour victimes et agresseurs Droit de suite.

Par Noémie Rousseau, correspondante à Strasbourg

La Ligue de football du Grand-Est persiste et signe. Kerfalla Sissoko, le joueur noir de l’AS Benfeld victime d’injures racistes, coursé avec un couteau de cuisine avant d’être roué de coups et évacué inconscient à l’hôpital, lors du match du 6 mai contre l’AS Mackenheim, est toujours coupable aux yeux des instances du foot. Idem pour son coéquipier noir, Laouali Moudi, également agressé lors de ce match. Les sanctions prononcées en commission de discipline, confirmées en appel par le Disctrict d’Alsace de football, sont maintenues par la commission régionale de la Ligue Grand-Est : 10 matchs de suspension.

Victimes comme agresseurs écopent d’une peine identique après l’audience d’appel du 23 août, audience où la question raciste a été rapidement évacuée. Le club de Mackenheim, qui faisait appel de la sanction ferme de quatre matchs de suspension de terrain pour manquement à la sécurité, a vu sa peine alourdie, désormais elle est assortie d’un sursis de quatre matchs. Et un délégué du District d’Alsace devra assister à ces rencontres. (Photo Pascal Bastien, pour Libération.)