Suprematisme blanchisme: Stephane Turk ( de type métèque maronite) comparais pour le meurtre d’un jeune homme

Trois minutes de vidéo et deux vies qui basculent. D’abord, il y a ces gestes routiniers effectués ce matin du 11 septembre 2013, à 8 h 45, comme chaque matin depuis des années. Stephan Turk actionne l’ouverture du rideau métallique de sa bijouterie, La Turquoise, à Nice.

Il entre, appuie aussitôt sur le bouton situé à sa droite pour désactiver l’alarme, vérifie machinalement que la porte en verre est fermée, rabaisse à moitié le rideau métallique et marche jusqu’au comptoir. Soudain, le fracas. La porte vole en éclats sous les coups de pied d’un premier homme casqué, un autre pénètre à sa suite, casqué lui aussi et armé d’un fusil à pompe, dont l’étui tombe sur le sol.

Le premier braqueur se précipite sur le bijoutier et le frappe violemment en criant, puis lui assène un autre coup, en exigeant l’ouverture du coffre. Stephan Turk disparaît de l’écran de la caméra. Le premier braqueur saisit l’arme de son complice et tient en joue le bijoutier pendant que le second s’agenouille pour vider le coffre et remplit de son contenu un grand sac de sport. Deux kilos d’or, 12 000 euros en espèces.