Sionistan, L’Agonie: Benny Gantz échoue à former un Gouvernement(Vers la dislocation finale)

S’apprête-t-on à voir Israël se rapprocher de l’Italie, habituée aux élections à répétition ? Benyamin Netanyahou semble le craindre : interrogé sur les suites de cette saga sans fin, le Premier ministre a répondu d’une boutade. « J’ai commencé à apprendre l’italien pour comprendre comment les autres pays gèrent leur sac de nœuds », a-t-il souri.

Mercredi, son rival , Benny Gantz, a échoué à former un gouvernement. L’Etat hébreu pourrait plonger dans une troisième élection en moins d’un an. « J’ai soulevé chaque pierre pour tenter de former un gouvernement d’union nationale », a assuré Benny Gantz lors d’une conférence de presse à Tel Aviv.

 

À l’issue des élections nationales de septembre, qui n’avaient pas produit de vainqueur clair, puis de l’échec de Benyamin Netanyahou à composer une majorité, le président israélien avait confié à Benny Gantz une mission presque impossible : faire bouger les lignes politiques.

« Sac de nœuds »

L’ancien chef de l’armée, pourtant rompu aux opérations militaires complexes, devait dénouer ce que des commentateurs locaux nomment en hébreu « plonter », un « sac de nœuds » en français. En clair, il devait parvenir à rallier suffisamment de voix pour atteindre les 61 soutiens, seuil de majorité, à la Knesset, le Parlement israélien.

 

Après des semaines de tractations, de tergiversations, de circonvolutions, le chef du parti nationaliste Israël Beitenou, Avigdor Lieberman a fermé la porte à l’idée d’une coalition avec la gauche soutenue de l’extérieur par les partis arabes, le dernier jour du mandat de Benny Gantz pour tenter de composer un cabinet.

 

Le Parisien