Sionistan: Benjamin Mileikowski evite un complot destiné à le renverser

L’ancien ministre de l’intérieur, Gidéon Saar, a réagi jeudi aux accusations sévères formulées hier soir par le premier ministre Benyamin Netanyahou, selon lesquelles il aurait concocté un “complot” pour le renverser de manière non démocratique.

“Ce que Netanyahou a fait est une chose sérieuse et le franchissement d’une ligne rouge. Il est entouré de personnes mal intentionnées, et je regrette qu’il ait choisi cela”, a déclaré Saar à la radio de l’armée.

“J’ai compris que je m’étais approché du statut d’opposant au régime ces derniers jours et j’ai dit à ma femme : je ne m’approcherai d’aucun consulat dans les prochains jours”, a déclaré Saar.

Saar a souligné qu’il n’avait jamais agi contre le premier ministre : “Netanyahou a beaucoup d’ennemis – je ne suis pas l’un d’entre eux. Je l’ai beaucoup aidé à accéder au pouvoir, et il le sait. Il est entouré d’intrus avec de mauvaises intentions. Cela me fait de la peine qu’il ait consciemment choisi cette voie. J’ai dit il y a un an et demi que je suis revenu à la vie publique et rien ne me dissuadera.”

“Un procès est en cours contre moi sans preuves. Je dis à Netanyahou – ce que tu déteste, ne le fais pas à ton compagnon”, a ajouté Saar.

Un proche associé du premier ministre a déclaré en réponse : “la réaction hystérique de Gidéon Saar et ses propos au vitriol contre le premier ministre Netanyahou ne font que prouver ce que montrent tous les faits : Gidéon Saar est un subversif qui a tenté de renverser le premier ministre Netanyahou contre la volonté des électeurs du Likoud. Sa volonté du pouvoir l’a amené à ne pas faire preuve de prudence ces dernières semaines lorsqu’il s’est entretenu avec des ministres et des députés et a révélé son projet d’éviction de Netanyahou après que le premier ministre aurait conduit le Likoud à la victoire aux élections.”

Mercredi soir, le premier ministre Benyamin Netanyahou a accusé un ancien haut ministre du Likoud, c’est-a-dire Saar, de comploter pour le faire tomber lors d’une soirée dans son bureau.

“Depuis quelques semaines, je sais qu’un ancien ministre du Likoud a discuté avec des éléments de la coalition et a imaginé une manœuvre subversive. Je vais amener le Likoud à une victoire écrasante aux élections et veiller à ce que je ne devienne pas premier ministre, contre la volonté des électeurs du Likoud”, a déclaré Netanyahou.

“Je me promène dans le pays avec vous et je constate le formidable soutien dont nous bénéficions : en moi, dans ma femme, ce soutien, dont je ne me souviens pas depuis que je suis entré en politique. Depuis le début (de ce complot contre moi) c’était voué à l’échec parce que le public n’autorisera pas une telle chose d’arriver. Mais cela a révélé une lacune dans la loi et nous allons réfléchir à ce qu’il faut en faire”, a-t-il ajouté.

Juif.org