Rugbysme, Apologie de la Violence: Vincent Clerc “Changer les règles après les drames dans le rugby ? Pas forcément la solution”(sic)

Forcément, l’année 2018 a été marquée par les nombreux drames qui se sont produits sur les terrains. Adrien, Louis, Nicolas… autant de joueurs qui ont perdu la vie en exerçant leur passion. Des réactions ont été très nombreuses, les idées pour réformer le rugby ont fusé. Par exemple, revoir la catégorie Espoirs ou abaisser le plaquage au niveau de la ceinture.

 
PUBLICITÉ

LIRE AUSSILa ligne de plaquage bientôt abaissée au niveau de la ceinture ?

Marqué par ces événements, l’ancien ailier international et meilleur marqueur de l’histoire du Top 14, Vincent Clerc (67 sélections), estime qu’il n’est pas nécessaire de prendre des mesures hâtives et trop radicales. Il s’en est expliqué auprès du figaro.fr :

Je ne minimise pas ces tragédies. Notre sport est dans une spirale pas positive qui ne donne plus trop envie aux jeunes de venir le pratiquer. Mais, après, il faut faire attention sur les conclusions. Ce sont des accidents. Je ne suis pas certain que ça doive aboutir à un changement radical des règles.

« C’était aberrant de supprimer les Reichels »

Il s’est déclaré favorable au retour de la compétition Reichel. Bernard Laporte, le président de la FFR, a milité pour ce retour, catégorie supprimée par son prédécesseur Pierre Camou. Paul Goze, président de la LNR, serait du même avis et les Reichels pourraient revoir le jour dès l’an prochain :