Rugbysme, Apologie de la Violence: Le Voyou Camille Botscazo(de type métèque Italien) assène un coup pieds dans la figure à un Individu sur un Terrain de Sports(Màj: 12 jours d’ITT pour la Victime)

La blessure, le combat, et l’agressivité sont des aspects du jeu, que l’on doit intégrer lorsqu’on pratique le rugby. Il arrive même que lors de matches tendus ou sur un fait de jeu, un accrochage voire un échange viril soit, non pas accepté mais compréhensible. Les joueurs ne sont après tout que des hommes faillibles, et « dégoupiller » peut arriver.

C’est ainsi que se déroula une bonne partie de ce match du 10 novembre, en Fédérale 3 entre Trignac et Saint-Malo. Des échanges de ce type, existèrent dans le cadre du « Virils mais corrects » pourrait-on dire, sauf à cet instant précis. Peu de temps avant les images que vous allez voir, le n° 6 du XV Corsaire qui reste au sol, s’était accroché, avec le demi de mêlée du RCT, qui fut exclu suite à cela.

LIRE AUSSI. Fédérale 3 : tour d’horizon des résultats du week-end des clubs de l’Ouest

Que ce carton rouge soit litigieux ou non, le fait de chausser un joueur au sol en représailles, incapable de se défendre, qui plus est au plus près du visage, est indigne d’un terrain du rugby. Une agression caractérisée, qui n’a pas été sanctionnée lors du match. À ce titre l’arbitre de la rencontre est aussi un homme, qui n’est ni omniscient, ni pourvu du don d’ubiquité.

12 jours d’ITT

 

Le club de Saint-Malo a donc pris la décision, en fin de journée, lundi 11 novembre, de publier la vidéo sur la page Facebook du CJF Saint-Malo Rugby, sur laquelle on peut voir le n°10 Rouge et Noir écraser du pied la tête du flanker Blanc et Bleu. (Attention ces images peuvent choquer : voir la 22e seconde)

« Si je n’avais qu’un seul message à faire passer. Ce serait de pas avoir de sentiment de haine, ou de violence envers ce joueur, il n’est pas le seul responsable de ce geste. Certains individus, lorsqu’on les incite à être violents, peuvent en arriver à ce genre d’extrémité. Par chance, mon casque m’a protégé, et mon visage a été épargné, sinon je n’ose pas imaginer les conséquences », s’est exprimé le troisième ligne du XV Corsaire victime du coup.

Suite à cela, le RC Trignac a publié un communiqué visant à exprimer son soutien au CJF Saint-Malo Rugby, et assure que des sanctions ont d’ores et déjà été prises à l’encontre du demi d’ouverture, auteur de ce geste déplorable.

Le club de Saint-Malo en colère

« Cinq jours d’ITT prolongés à douze… Multiples points de sutures, trauma crânien. Mais notre joueur va bien, bien qu’il ait eu très peur !!! ». Jordi Rougé, l’entraîneur et le directeur sportif du XV Corsaire n’explique pas ce geste : « l’ambiance et les discours des responsables de Trignac poussent à avoir ce genre de comportement. Ils sont constamment dans la confrontation et la volonté de blesser, quitte à sortir du cadre. »

« Le rugby est un sport collectif de combat, donc effectivement il y a une part d’agressivité à avoir, mais dans les règles et dans la sécurité. Cela fait deux ans que j’affronte Trignac et à chaque fois le discours, et l’ambiance sont d’une violence incompatible avec notre sport. Il faut que la fédération fasse un choix fort, car cela ne peut plus durer. »

Le président du club de rugby de Saint-Malo, Guy Vilon, a lui déploré la mauvaise image véhiculée par ce geste : « comment expliquer à des parents que leurs enfants puissent pratiquer le rugby sans danger, quand on voit ce genre de geste ? À travers cela c’est toute l’image du rugby qui est impactée. Notre sport est suffisamment décrié pour les risques inhérents à sa pratique, pour ne pas y ajouter la violence gratuite d’un joueur qui n’a rien à voir avec ses valeurs. »

 

En Colère

Nous voulons dénoncer par cette vidéo l'attitude inadmissible du joueur de trignac!!! Ces gestes et joueurs doivent être interdits des terrains.Nous espérons que les instances ffr prendont une décision forte.

Posted by CJF Saint-Malo Rugby on Monday, November 11, 2019

Ouest France