Rugbysme, Apologie de la Violence: Fracture du Péroné pour Vincent Rattez, Tournoi Terminé

L’ailier des Bleus, blessé en fin de match contre l’Italie, sera absent entre 3 et 4 mois.

A chaud, après le match remporté contre l’Italie (35-22), Fabien Galthié avait parlé d’«une belle entorse». Finalement, c’est plus grave pour Vincent Rattez. L’ailier du Stade Rochelais a été victime d’une fracture du péroné, c’est lui-même qui l’a annoncé sur son compte Instagram. «Terminado la rigolada. Fracture du péroné, on ferme», a posté l’international de 27 ans aux 5 sélections, obligé de quitter la pelouse du Stade de France, incapable de poser le pied au sol et porté des membres du staff, à la 77e minute du match contre la Nazionale. Sa fin de saison est fortement compromise. La durée de l’absence pour ce genre de grosse blessure est d’environ trois-quatre mois.

»LIRE AUSSI – France-Italie : les coups de coeur et coups de griffe de nos envoyés spéciaux

PANOfpfra09022020_image.087Panoramic

Rattez est donc forfait pour le reste du Tournoi des six nations, une compétition qu’il avait débuté dans la peau d’un remplaçant, avant de profiter du forfait du Clermontois Damian Penaud pour être titulaire contre l’Angleterre (24-17). Il avait inscrit à cette occasion son premier essai avec le XV de France et délivré une passe décisive à son capitaine Charles Ollivon.

Pour le prochain match des Bleus, le 22 février à Cardiff, Fabien Galthié et son staff ont plusieurs options, avec le Montpellérain Gabriel Ngandebe (22 ans, 0 sélection), le Toulonnais Gervais Cordin (21 ans, 0 sél.) ou un autre Rochelais, Arthur Retière (22 ans, 0 sél). Ces trois joueurs étaient la semaine dernière à Marcoussis pour préparer le match contre l’Italie. Ngandebe faisait partie ce week-end des cinq réservistes qui pouvaient être appelés en cas de pépin de dernière minute d’un titulaire. Retière et Cordin avaient ensuite été libérés par le staff.

Autre question : l’encadrement des Bleus fera-t-il appel à des anciens comme Yoann Huget ou Maxime Médard ? Les deux Toulousains étaient présents lors de la dernière Coupe du monde au Japon mais ils n’ont pas été rappelés depuis. Ces derniers ont répété, à plusieurs occasions, qu’ils n’ont pas encore tiré un trait sur l’équipe de France.

 

 

 

Le Figaro.fr