Rugbysme, Apologie de la Violence: Bernard Laporte et la FFR nommeront un entraineur étranger(Màj: Proposition rejetée par les clubs)

A 59%, les clubs amateurs, consultés par référendum, se sont prononcés contre la nomination d’un étranger pour succéder à Jacques Brunel à la tête des Bleus. Comme il s’y était engagé, Bernard Laporte va se plier à ce veto.

La réponse est tombée, comme un couperet. Le successeur de Jacques Brunel ne sera pas un sélectionneur étranger. Consultés pendant trois jours, de mardi à jeudi, par voie référendaire, le rugby amateur s’est prononcé contre, à 59%. Un peu plus de la moitié des 1800 clubs amateurs (51%) ont pris part à ce vote qui signe, également, un désaveu envers le président de la FFR, Bernard Laporte. Qui, comme il s’y était engagé, va respecter le verdict de la base.

«Le XV de France appartient d’abord aux clubs de rugby amateur qui forment nos futurs joueurs internationaux […] La question de la nationalité française ou étrangère du sélectionneur du XV de France est parfois un débat pour les initiés et les passionnés. Pour définir cette orientation, les clubs ont été 59% à ne pas souhaiter un sélectionneur de nationalité étrangère. Je me réjouis de cette expression démocratique et bien sûr, je respecterai ce choix.»7

Première conséquence, la fin des discussions avec, entre autres, le Néo-Zélandais Warren Gatland. Si d’autres candidats avaient été envisagés (Clive Woodward, Steve Hansen, Eddie Jones…), l’actuel sélectionneur du pays de Galles tenait la corde après des négociations bien avancées. Elles deviennent caduques.

Le Figaro