Rugbysme, apologie de la violence: Bagarre générale : Bergerac et Cognac Saint-Jean d’Angély risquent de lourdes sanctions

Featured Video Play Icon

Au stade municipal de Saint-Jean d’Angély, le match de rugby opposant l’équipe locale à l’US Bergerac a fini en pugilat ce dimanche. Les deux équipes de Fédérale 1 risquent gros.

Ce dimanche 7 octobre, le match de Fédérale 1 entre l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély et l’US Bergerac n’a pas pu aller jusqu’à son terme, à cause d’une énorme bagarre générale, qui a démarré entre les remplaçants et s’est poursuivie sur la piste d’athlétisme du stade municipal de Saint-Jean d’Angély.

La bagarre a commencé depuis la touche

L’échauffourée a démarré après un essai de Bergerac. Les deux bancs se seraient chambré puis invectivé, avant d’en venir aux mains et de créer un effet de foule.

Les joueurs sur le terrain ont alors rejoint la touche pour intervenir et essayer de séparer les joueurs mais la situation s’est finalement transformée en pugilat devant un public médusé, comme on peut le voir sur la vidéo de Sud Ouest

 

L’issue du match était pourtant acquise aux locaux puisque l’UCS menait 39-15. L’US Bergerac n’a pas pu taper la transformation puisque devant l’ampleur de la situation, l’arbitre a logiquement renvoyé tout le monde aux vestiaires quelques minutes avant le coup de sifflet final.

Considérés comme principaux responsables de cette échauffourée, le numéro 15 dordognot Mickaël Mouhoubit et le numéro 18 charentais Isikeli Davetawalu ont chacun écopé d’un carton rouge.

Huis clos, retrait de points, amende…

Désormais, la commission de discipline de la FFR doit se réunir avec les deux équipes pour décider de la sanction à venir. « Tout peut être envisagé », prévient le vice-président de la FFR Thierry Murie (en charge du rugby amateur).

 

 

 

Actu.fr