Radicalisation Tatouage, Pigmentation Leukoderme: Un Salon de tatouage cambriolé 2 fois le même jour

D’abord cambriolé tôt le matin, le salon de tatouage Biribi a été de nouveau pillé le soir même, vendredi dernier.

Selon Le Progrès, le premier cambriolage aurait eu lieu entre 4h et 6h du matin. Le second aurait eu lieu avant 23h, le même jour. Le gérant avait pourtant fait changer la serrure de son salon de tatouage situé dans le 7e arrondissement de Lyon, après le premier pillage.

 

Les tatoueurs ont depuis accroché un papier sur leur vitrine, sur lequel il est inscrit “Désolé, ya plus rien à voler“. Le matériel de tatouage a en effet été subtilisé en quasi-totalité, en plus d’un appareil photo et d’une enceinte sonore.

Sur les réseaux sociaux, les tatoueurs ont communiqué qu’ils ne demandaient “pas de don ou crowdfunding, les ONG ou la planète en ont bien plus besoin“. Ils ont assuré : “on fera un flashday (une journée pendant laquelle les tatoueurs proposent des motifs prêts à être tatoués, ndlr) à la rentrée histoire de joindre l’utile à l’agréable“.

 

Le gérant du salon demande à ses clients d’être vigilants sur internet, dans le cas où le matériel volé venait à réapparaître pour être revendu.

 

Dans les colonnes du Progrès, il a affirmé qu’un climat d’insécurité règne depuis quelques mois à cause de la proximité des locaux avec le foyer Notre-Dame des Sans-abris.

LyonMag