Lesneven(35), Radicalisation Tatouage, Leukoderme, Racaille Bretonne: Les Gendarmes ferment un lieu de scarification illégal tenu par des délinquants

Ce lundi 4 novembre, la gendarmerie du Finistère alerte sur sa page Facebook qu’un tatoueur illégal, à Lesneven, a pratiqué plus d’une centaine de tatouages. Des tatouages non déclarés et donc non sécurisés.

Un tatoueur de Lesneven vient de se faire épingler par les gendarmes de Lesneven pour pratique de tatouage non déclarée. L’homme exerçait son art directement à son domicile. « Cette activité n’a jamais été contrôlée par les services spécialisés, expliquent les gendarmes sur leur page Facebook. Or, ce type de structure illégale présente des risques évidents pour les personnes souhaitant se faire tatouer, notamment en termes d’évacuation des déchets, de salubrité et d’hygiène. »

Le tatoueur, dont le matériel n’a pas été retrouvé, a reconnu la réalisation de plus d’une centaine de tatouages et devra s’en expliquer prochainement devant le tribunal.

 

Ouest France