Radicalisation, tatouage: Daniel Riccardo “nous parle de ses tatouages”

Des tatouages traditionnels de style américain tout autour de sa cuisse droite ou encore un “3”, son numéro en course, sur son auriculaire droit: le pilote de F1 Daniel Ricciardo (Red Bull) a raconté ses tatouages et ce qu’ils disent de lui à l’AFP.

. Inspiration

“Je me suis toujours intéressé aux tatouages à cause de mes centres d’intérêt, comme le punk rock, le motocross et les sports extrêmes. Beaucoup de ces mecs avaient des tatouages assez +old school+. J’ai commencé à aimer ça parce que les gens que j’admirais en avaient. Ceci dit, ça me faisait peur parce que je n’aime pas les aiguilles, donc je disais que je ne me ferai jamais tatouer à cause de la douleur.”

. Premier tatouage

 

“Puis en 2013 j’ai fait mon premier tatouage. J’y ai pensé longtemps. C’était un moment important dans ma carrière, j’étais sur le point d’avoir un baquet chez Red Bull. Ca pouvait changer ma vie donc je me suis dit: faisons quelque chose dont le style me plaît mais qui a aussi du sens avec mon parcours. Donc j’ai choisi un bateau naviguant à travers le monde et un phare qui représente chez moi. Même si je voyage beaucoup, je garde la maison, ma famille et mes amis très proches dans mon coeur. Il y a aussi l’inscription +no regrets only memories+ (pas de regret, juste des souvenirs). Je voulais dire: c’est le chemin que j’ai choisi, maintenant que je suis allé si loin, il faut aller au bout mais aussi en retirer quelque chose, des souvenirs, profiter de cette expérience. Celui-là a une signification. Les suivants pas forcément. Pour être honnête, j’aimais juste l’aspect de certains !”

. Les tatouages suivants

Les Echos