Racisme Intra-Blanc: Pierre Menès visé par une plainte pour”racisme décomplexé en plus de leukophobie et de comportements très graves envers les femmes”(sic)

Pierre Ménès a dû vivre un 24 décembre 2019 bien agité. Sur Twitter, l’un de ses anciens assistants a raconté qu’il avait engagé des poursuites contre le célèbre chroniqueur sportif pour harcèlement moral et injures sexistes. Le Parisien révèle qu’une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nanterre après le dépôt de la plainte. La présumée victime aurait été entendue au commissariat de Boulogne- Billancourt à la mi-novembre.

Emmanuel Trumer a travaillé sous les ordres du journaliste de 2017 à 2018 dans le cadre de l’émission “19h30 PM” diffusée sur Canal +. Dans un billet de blog, il explique : « Après avoir dû supporter un harcèlement constant, quotidien, violent, mais également avoir dû supporter le racisme décomplexé de cet homme en plus de son homophobie et de comportements très graves envers les femmes, je tiens à revenir sur chaque point qui a mené à cette situation ». 

Des échanges SMS diffusés sur Twitter

Le journaliste de 28 ans ne s’est pas arrêté à la description de son calvaire. Il a également posté sur Twitter des caputres d’écran de ses échanges par SMS avec Pierre Ménès. On y voit l’insulte « pédé » revenir à plusieurs reprises. Emmanuel Trumer assure que ce qualificatif était devenu banal, étant devenu le « petit assistant pédé » de Pierre Ménès. Au Parisien, la présumée victime admet que son recrutement au sein de la chaîne cryptée était un piston. «  C’était un service rendu contre un emploi équivalent que ma famille a offert à son fils. Mais Pierre Ménès a fait de ma vie un enfer », assure-t-il. 

 

Le Point