Racisme intra-blanc: Face à la France, la stratégie italienne de coup de boule

L’empoignade ne semble pas près de s’arrêter. Depuis plusieurs semaines, les attaques tous azimuts contre la France se sont multipliées en Italie. Certes, il est déjà arrivé par le passé que la relation entre les « sœurs latines » traverse des épisodes orageux. Mais la crise actuelle est plus longue que d’habitude et, surtout, personne ne semble avoir envie, côté italien, d’y mettre un terme.

La ministre française des affaires européennes, Nathalie Loiseau, peut assurer que la France n’a pas l’intention de jouer « au concours de celui qui est le plus bête », force est de constater que Rome cherche bel et bien à l’y entraîner. Au reste, il y a peu de chance que les choses se calment dans l’immédiat : les élections européennes sont dans quatre mois et, d’ici là, les mises en cause de la France et d’Emmanuel Macron semblent bien tenir lieu de programme au Mouvement 5 étoiles de Luigi Di Maio (antisystème) aussi bien qu’à la Ligue de Matteo Salvini (extrême droite).

Le Monde