Racisme anti-blanc: Vérane Frédiani(de type métèque séfarade) “Le temps où l’homme blanc hétéro était le seul à pouvoir parler gastronomie est fini”

En 2017, elle était partie À la recherche des femmes chefs, avec un doc salué par le milieu. Aujourd’hui, elle poursuit la mise en lumière des cuisinières du monde entier avec un premier livre : Elles Cuisinent. Interview.

Tout est parti d’un numéro du Time paru fin 2013, pour la réalisatrice française Vérane Frediani. En couverture on aperçoit René Redzepi, le chef du célèbre Noma, David Cheng qui officie aux États-Unis, et Alex Atala, chef brésilien à la renommée mondiale . Le titre, The Gods of food (Les dieux de la nourriture). Ce numéro exceptionnel, consacré aux personnalités qui influencent le monde de la gastronomie, ne recense aucune femme chef. Qu’à ne cela tienne ! La réalisatrice Vérane Frediani s’empare alors du sujet et part aux quatre coins de la planète à la rencontre de femmes chefs qui innovent dans la haute gastronomie, dans la restauration et dans les métiers de bouche pour réaliser À la recherche des femmes chefs. Le documentaire sort en salles en juillet 2017.

Un an plus tard, elle persiste et signe Elles Cuisinent (1), en librairie ce 14 novembre. «Dans mon documentaire j’avais montré une bonne fois pour toutes que les cuisinières sont nombreuses. Deux ou trois ans et un mouvement #Metoo plus tard, elles s’affirment plus que jamais et ce livre en est le témoignage», explique-t-elle. Portraits, interviews, recettes signature, Vérane Frediani retourne à la rencontre de cuisinières du monde entier telles Anne-Sophie Pic, Adeline Grattard, Cristina Bowerman, Elena Arzak, Amanda Cohen, Dominique Crenn, Kamilla Seidler, Alice Waters, Clare Smyth ou Paz Levison. Celles qui font la gastronomie d’aujourd’hui et inventent celle de demain. Interview.

Le Figaro