Racisme anti-blanc.he: Un Homme Abat sa femme en faisant l’éloge de Jonathan Daval

Un homme d’une quarantaine d’années a menacé avec des couteaux de cuisine son fils de six ans et tenté d’étrangler sa femme mercredi dans le quartier de Saint-Claude à Besançon (Doubs). L’homme n’aurait pas supporté que sa conjointe envisage de le quitter. Il a alors vanté le « courage » de Jonathann Daval, inculpé pour le meurtre de son épouse Alexia Daval en octobre 2017, qui a, selon lui, « su se libérer de sa femme castratrice », rapporte L’Est républicain.

C’est grâce à l’intervention des voisins que l’homme a pu être arrêté sans avoir blessé physiquement son fils ou sa femme. Selon le journal local, l’homme a menacé sa famille pendant vingt minutes. « Les policiers ont finalement profité d’un instant d’inattention de l’individu pour le neutraliser », a expliqué le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux. L’homme devrait comparaître devant un tribunal en septembre prochain.

Lire aussi Jonathann Daval, la lente descente aux enfers

Six cas de violences conjugales en une semaine

Son « hommage » à Jonathann Daval a particulièrement agacé le procureur de la République de Besançon. Il trouve « particulièrement choquant que M. Daval puisse être brandi comme l’icône de ce qu’il faut faire quand on est un mari qui constate que son épouse veut vous quitter ». Confronté à six cas de violences conjugales cette semaine, Étienne Manteaux a dénoncé ces comportements et décrit n’avoir « jamais connu une semaine pareille ». « Les hommes concernés ont tous les âges. Ils proviennent de milieux éduqués comme de milieux carencés, avec des revenus soit élevés soit modestes, en zone rurale comme en zone urbaine. On constate que ce phénomène touche vraiment tout le monde. C’est un problème de passion amoureuse mal digérée, qui dépasse les conditions et l’éducation de chacun, et qui débouche sur des comportements irrationnels et inacceptables », a-t-il déploré.

 

Le Point