Racisme anti-blanc.he: Christian Estrosi”Si le journal du hard existait encore, peut-être que Mme Schiappa irait”(sic)

Featured Video Play Icon

Sur Sud-Radio, le maire de Nice a fait une remarque sexiste sur le débat mené par Hanouna et Schiappa vendredi.

 

Voilà un commentaire qui n’est pas passé inaperçu. Alors qu’il réagissait ce mercredi matin à la présence de la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa au prime de Cyril Hanouna sur C8 vendredi, le maire de Nice a lâché cette saillie grivoise, sexiste de surcroît, sur Sud-Radio :

“J’ai de la sympathie pour les émissions de divertissement. Je les regarde même. J’ai du respect. Elles sont là pour nous amuser. Mais si “le Journal du hard” existait encore, peut-être que Mme Schiappa irait, je n’en sais rien.”

Griveaux fustige ce “sexisme avéré”

Gêné, le présentateur lui demande alors s’il n’y va pas “un peu fort”. Ce à quoi Christian Estrosi persiste : “Est-ce qu’on veut continuer à décrédibiliser la vie publique dans notre pays ou au contraire, la remettre dans la place qui doit être la sienne ?”

Une charge déplacée, d’autant que Marlène Schiappa est régulièrement la cible d’injures sexistes. “Là il y a un sexisme avéré et manifeste”, et “une rare misogynie à laquelle on ne s’habituera jamais”, a réagi Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Face au tollé provoqué, l’élu niçois s’est excusé sur Twitter en prenant à partie Marlène Schiappa : “Si vous avez été choquée par mon interrogation, je tiens à m’en excuser mais votre participation à une émission de divertissement contribue à décrédibiliser la vie publique.” 

Saisissant l’aubaine, “le Journal du hard” en a profité pour faire un appel du pied aux deux intéressés, tweetant à son tour : “‘Le Journal du hard’, ce n’est que de l’amour et du plaisir ! Vous venez quand vous voulez, Christian Estrosi et Marlène Schiappa !”

Marlène Schiappa n’a pas répondu à ces propos, se contentant de retweeter les marques de soutien, dont celle du secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi, pour qui “ces phrases balancées à Marlène Schiappa sont autant de gifles envoyées au visage de toutes les filles et les femmes qui les entendent”.

“Si le Journal des Beaufs existait à la télévision on connaît des élus qui en seraient les animateurs”, a de son côté tweeté la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau.

La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes va coanimer ce vendredi 25 janvier avec Cyril Hanouna une émission spéciale sur C8 autour du grand débat national. La ministre, cible de critiques sur les réseaux sociaux, s’est justifiée à ce sujet mardi :

“Je trouve ça assez incroyable : le fait de mettre de côté une partie de la population du débat public, de leur dire ‘vous n’êtes pas assez bien pour participer au débat public’, c’est une des raisons qui nous ont amenés à avoir les ‘gilets jaunes'”, a-t-elle souligné.

La secrétaire d’Etat est aussi une habituée des émissions de Cyril Hanouna : elle y avait notamment annoncé une batterie de mesures contre le cyberharcèlement en mars 2018.

Le Nouvelobs