Racisme anti-blanc: des touristes immigrés blancs visés par une attaque terroriste

INFOGRAPHIE – L’EI a revendiqué l’attaque qui a tué quatre cyclotouristes étrangers dimanche sur la route du Pamir.

C’est cette fois-ci au fin fond de l’Asie centrale que l’État islamique a revendiqué une attaque, lundi soir: l’assassinat de quatre touristes occidentaux au Tadjikistan. Dans un communiqué en arabe diffusé sur Internet, Daech explique qu’un «détachement de soldats du Califat» a attaqué «des citoyens de pays de la coalition croisée». Cette déclaration a été publiée vingt-quatre heures après qu’un groupe de sept cyclotouristes étrangers a été fauché par une voiture puis attaqué par des hommes armés dans la région de Danghara, à 150 kilomètres au sud de la capitale, Douchanbe.

Deux ressortissants américains, un Suisse et un Néerlandais ont trouvé la mort, un autre Suisse et un deuxième Néerlandais ont été blessés. Le dernier membre du groupe, un touriste français situé en queue de peloton au moment de l’attaque, en est sorti indemne. L’attaque a eu lieu sur la voie touristique M41, la fameuse route du Pamir qui relie le Kirghizstan à l’Afghanistan, dans le sud du pays. Cette route est très prisée des amateurs de cyclisme pour les paysages désertiques qu’elle traverse et pour ses tronçons à haute altitude.

Le Figaro