Racisme anti-blanc: Carles Puigdemont représenté avec un faciès de porc porte plainte

Le leader indépendantiste demande à une entreprise andalouse de changer son nom et son logo.

L’ex-président catalan Carles Puigdemont s’est adressé au Bureau espagnol des marques et patentes industrielles pour protester contre une petite entreprise du secteur porcin qui s’est lancée en décembre dernier sous le nom de Pig Demont. Originaire de Malaga, cette société spécialisée en jambons et palettes s’annonce comme productrice de « produits 100 % andalous », et arbore comme logo la tête d’un cochon avec des lunettes et une frange… caricature non dissimulée de Carles Puigdemont. Celui-ci, actuellement en attente d’une décision de la justice allemande sur une éventuelle extradition vers l’Espagne , demande que le nom et le logo soient retirés pour « offense et vexation ».

La société, fondée en décembre 2017, durant les semaines les plus tendues de la crise catalane après la déclaration d’indépendance proclamée au Parlement de Barcelone, annonce être née « avec le sentiment de la fierté d’être andalous et espagnols ».

Réaction contre le séparatisme catalan

Elle est clairement une réaction contre le séparatisme catalan et contre les préjugés véhiculés par l’indépendantisme qui dépeignent le sud de l’Espagne comme profiteur de l’assistance économique des régions riches du nord. « Non, nous ne sommes pas fainéants, nous sommes ouverts, entrepreneurs, nous aimons la lumière, la joie, le rire, la camaraderie, aider, partager, pleurer chanter, nous aimons la vie », indique le feuillet de présentation de Pig Demont