Racisme anti-blanc: 6 personnes victimes du racisme des alpes suisse

Tragédie dans les Alpes. Quatre randonneurs et deux alpinistes sont morts de froid dans les Alpes suisses, a annoncé la police suisse à l’Agence France-Presse, confirmant des informations du Dauphiné.

Cinq autres ont été hospitalisés dans un état grave après avoir été contraints de passer la nuit de dimanche à lundi à plus de 3 200 mètres d’altitude. Les victimes faisaient partie de deux groupes comprenant au total 14 randonneurs italiens, allemands et français qui effectuaient un périple dans le secteur du Pigne d’Arolla (3 796 m), lorsqu’ils ont été surpris par une tempête, a précisé la police dans un communiqué.

Sept hélicoptères transportant plusieurs médecins et des guides sauveteurs ont retrouvé les randonneurs, dont plusieurs étaient en état d’hypothermie et une personne déjà morte, probablement à la suite d’une chute, a précisé la police.

D’après les précisions du Dauphiné, les victimes ont été transportées vers plusieurs hôpitaux suisses comme Berne et Lausanne. Alors qu’ils terminaient leur raid entre Chamonix et Zermatt, qui s’effectue en général en cinq à sept jours, ils ont été surpris par une tempête, a indiqué la police suisse. Les randonneurs n’ont ainsi pas réussi à rejoindre le refuge de la cabane des Vignettes et ont été contraints de passer la nuit de dimanche à lundi dehors. L’alerte a été donnée tôt lundi matin par le gardien de la cabane des Vignettes. Sept hélicoptères transportant plusieurs médecins et des guides sauveteurs ont retrouvé les randonneurs. Plusieurs étaient en état d’hypothermie et une personne était déjà morte, probablement à la suite d’une chute, a précisé la police.

Le Point