Racisme Anti-Blanc.he: Christophe Ruggia tripotte l’Actrice Adèle Haenel en toute impunité.

Adèle Haenel vient de lâcher une bombe qui risque bien de faire couler beaucoup d’encre. Dans un long article publié par Mediapart, la comédienne accuse le réalisateur Christophe Ruggia d’«attouchements» et de «harcèlement sexuel». Des faits qui se seraient produits entre ses 12 et ses 15 ans.

Dans ses confessions, Adèle Haenel s’est dit «en colère». «Je veux raconter un abus malheureusement banal et dénoncer le système de silence et de complicité qui, derrière, rend cela possible», a-t-elle notamment déclaré. La comédienne de 30 ans, césarisée à deux reprises, a accepté de raconter son expérience à Mediapart dans le cadre d’une enquête qui a duré sept mois et au cours de laquelle 30 personnes ont été interrogées.  

«Je ne bougeais pas, il m’en voulait de ne pas consentir», a ajouté Adèle Haenel, qui avait tourné avec le réalisateur pour le long-métrage «Les Diables» en 2002. Des propos visiblement corroborés par la régisseuse générale du film, qui a également témoigné : «Les rapports qu’entretenait Christophe avec Adèle n’étaient pas normaux. On avait l’impression que c’était sa fiancée. On n’avait quasiment pas le droit de l’approcher ou de parler avec elle, parce qu’il voulait qu’elle reste dans son rôle en permanence. Lui seul avait le droit d’être en contact avec elle. On était très mal à l’aise dans l’équipe».

A l’époque, Christophe Ruggia était quant à lui âgé de 37 ans. 

LE RÉALISATEUR DÉMENT 

Contacté par Mediapart, Christope Ruggia a refusé de donner suite. Le réalisateur a néanmoins fait savoir par ses avocats qu’«il réfutait catégoriquement avoir exercé un harcèlement quelconque ou toute espèce d’attouchement sur cette jeune fille alors mineure». 

Adèle Haenel a indiqué ne pas vouloir porter plainte, la justice selon elle condamnant «si peu les agresseurs». 

Canal