Pedro Winter, French touche à tout

Concepteur d’un lieu musical pour les Galeries Lafayette, le parrain de l’électro française confie son envie de lever le pied.

Jeudi 31 mai. Paris, Galeries Lafayette, 19h35. Pedro Winter est en retard. Très en retard. La faute à un agenda bien rempli. Le quadra est DJ, producteur, patron d’un label électro (Ed Banger qui fête cette année ses 15 ans), éditeur, directeur artistique… Bref, suffisamment occupé pour justifier son pseudo d’artiste, “Busy P”. Voire trop. Il en convient, lucide, après s’être extrait d’une conférence organisée dans “La Galerie de Pedro”, l’espace musical qu’il a conçu au premier étage des Galeries Lafayette où l’on peut notamment écouter la séduisante discothèque de vinyles de son ami DJ Mehdi, tragiquement décédé en 2011. 

Posé sur un pouf, dos au mur, Pedro Winter fait le bilan de la journée. Ce jeudi, il a travaillé sur le livre d’un photographe qu’il va publier à la rentrée – After Party consacré aux extérieurs de boîtes de nuits à travers la France – discuté avec Justice de l’album live (Woman Worldwide) que le duo sortira le 24 août, passé deux heures en studio pour préparer la bande-son d’un prochain événement en Chine. “J’ai toujours été celui qui donnait l’impulsion, lançait des idées. C’est un choix de vie qui me rend heureux. Mais là, j’en ai marre de ce rythme. Je me rends compte que ce n’est pas viable de butiner de projets en projets”. 

L’Express