Paris (75) Amateurisme: Une femme meurt lors d’un exercice organisé par des miliciens incompétents ( Màj: Le corps retrouvé)

(Màj 29/04/2018): Le corps a été retrouvé

 

Le corps de la policière de la brigade fluviale qui avait disparu lors d’un exercice dans la Seine, le 5 janvier, a été retrouvé dimanche dans le fleuve, a-t-on appris auprès de la préfecture de police.

La policière, âgée de 27 ans, avait disparu lors d’un exercice de routine qui se déroulait à hauteur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, alors que la Seine était en crue. Son corps a été retrouvé en aval du pont des Arts, à quelques centaines de mètres du lieu de la disparition, a précisé la préfecture de police.

Le Figaro

___________________________________________________________________

 

 

Le syndicat Unsa Police dénonce mercredi 25 avril “un ensemble de mauvaises décisions et de dysfonctionnements”, après la mort d’une policière de la brigade fluviale de Paris en janvier 2018, rapporte France Bleu Paris.

 

La policière s’est noyée dans la Seine au cours d’un exercice. Le 5 janvier 2018, alors que la Seine était en crue, la policière de 27 ans, prénommée Amandine, a participé à un exercice sur le fleuve, près de l’île de la Cité. Accrochée à un filin de sécurité d’une quinzaine de mètres, “une ligne de vie”, elle a plongé avec une bouteille sur le dos et du plomb à la ceinture.

Elle s’est retrouvée en difficulté et un collègue a tenté de la secourir. Mais il a plongé sans bouteille, indique aujourd’hui Nicolas Pucheu, du syndicat Unsa Police. Le collègue s’est alors retrouvé lui aussi en difficulté. Le gilet d’Amandine ne s’est pas gonflé, la jeune femme a été entraînée vers le fond. Quand le bateau est arrivé, le plongeur a pu être remonté mais la policière a coulé. Emportée par les eaux du fleuve, son corps n’a jamais été retrouvé.

msn.com