Montbeliard(25), Radicalisation Tatouage: un nouveau centre de Radicalisation voit le jour (Màj: +37% de nouveaux scarifiés)

Un nouveau salon de tatouage vient d’ouvrir à Montbéliard

Plus qu’une histoire de famille, c’est une affaire de frères. Comme dans le Petit Poucet, ils sont ici sept garçons. Il y a sept ans, l’un d’entre eux, Gaëtan Boquestal, originaire de la Cité des Princes, a ouvert son salon de tatouage à Lyon. L’« Esquisse tatoo » marche si bien que le jeune homme demande à deux de ses frères de le rejoindre. « À Lyon, nous avions énormément de clientèle du pays de Montbéliard et énormément de demandes d’ouvrir quelque chose là-bas », raconte aujourd’hui Christian Allaire, le benjamin de la fratrie.

Du coup, ce dernier, spécialisé dans l’aspect commercial des affaires, et Sébastien Boquestal, devenu tatoueur sous la houlette de Gaëtan, décident à la fois de sauter le pas et de revenir sur leurs terres. Il y a quinze jours, ils ont ouvert « The Black Nebula’s » au 32, rue Clemenceau, dans une cellule vide à côté du restaurant « Ma cuisine végétarienne ».

 

L’intitulé du salon fait allusion à l’explosion d’une étoile qui, dans ce mouvement, donne naissance à une myriade d’autres astres. C’est le quatrième établissement de la sorte de la ville, preuve, s’il en était besoin, de la vitalité économique du secteur. Si, à l’occasion du premier salon du tatouage qui s’est tenu l’hiver dernier à l’Axone, un spécialiste nous confiait que la pratique s’était tellement démocratisée que l’originalité consistait maintenant à avoir la peau vierge (!), Christian Allaire, lui, préfère mettre en avant un chiffre : en cinq ans, le nombre de personnes tatouées a augmenté de 37 %.

 

 

L’Est Républicain