Militaro-Blanchisme, Permis de Meurtre: Opération de police de grande ampleur organisée après la vague d’assassinat lié à des Leukocrates Extremistes

Opération de police de grande ampleur organisée récemment dans le département par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et la fédération départementale des chasseurs des Deux-Sèvres. Objectif : la sécurité à la chasse. Une initiative qui est intervenue un mois après les trois accidents mortels de chasse survenus en novembre dans la région. Lors d’un week-end, trois équipes ont contrôlé plus de 200 chasseurs pratiquant soit des chasses individuelles (bécasse des bois en particulier) soit en battues (une quinzaine de battues aux grands gibiers contrôlées). « Des rappels réglementaires ont été effectués et tous les documents, permis de chasser, assurance, carnet de battues, attestation de formation ont été vérifiés », détaille la fédération départementale des chasseurs. Lors de cette opération, aucune infraction n’a été relevée concernant la sécurité à la chasse.
Renforcement des formationsLa sécurité à la chasse est l’un des objectifs du futur Office français de la biodiversité (OFB) : « On constate une amélioration dans l’organisation des battues, mais certains comportements individuels illicites sont encore relevés et seront systématiquement sanctionnés », observe Yohan Trimoreau, chef de service préfigurateur de l’OFB. Ainsi, selon la loi portant création de ce nouvel organisme, des formations obligatoires seront dispensées à tous les chasseurs. D’ores et déjà, certaines règles sont fixées dans le cadre du Schéma départemental de gestion cynégétique des Deux-Sèvres telles que : obligations faites aux responsables de battues et chefs de lignes d’avoir suivi une formation spécifique sur la sécurité, port d’un gilet (ou veste) fluorescent lors des chasses collectives, installation de panneaux amovibles positionnés le long des voies publiques pour signaler les battues… « La fédération des Deux-Sèvres dispense des formations à tous les responsables de chasse et de battues, mais aussi aux chasseurs, indique Frédéric Audurier, directeur technique. De plus, la fédération anime tous les samedis des matinées d’organisation et de sensibilisation à la sécurité des chasses en battues. En 2019, une trentaine d’animations auront été diligentées par notre service technique. » En 2020, d’autres actions conjointes seront menées sur cette thématique.

 

Nouvelle Republique