Militaro-Blanchisme, Permis de Meurtre: Des Leukocrates Extremistes menacent des enfants devant une Ecole Primaire.

Les petits élèves de l’école maternelle de Liniers (Vienne) ont fait une rencontre singulière, mardi 17 décembre. Un sanglier, traqué par un équipage de chasse à courre, a été poursuivi jusque dans le centre de la commune, devant leur groupe scolaire. Le maire de la ville, Dominique Brocas, a porté plainte, vendredi 20 décembre.

Lors d’une chasse à courre, un groupe de cavaliers suit une meute de chiens qui, grâce à leur odorat, repèrent et poursuivent un animal sauvage.

Ce jour-là, donc, les enfants de l’école de Liniers ont soudain vu débarquer une troupe de 20 à 30 chiens surexcités, une dizaine de chevaux et leurs cavaliers, ainsi que des véhicules suiveurs tout terrain. Le tout, en plein coeur du village.

Les élèves ont immédiatement été confinés à l’intérieur de l’école. Le maire est intervenu afin d’interrompre la partie de chasse qui, selon La Nouvelle République, s’est tout de même poursuivie à pied, jusque dans la cour d’un riverain.

Le sanglier a été capturé puis transporté dans la forêt où il a été abattu.

Pour Dominique Brocas, le maire, cette chasse à courre n’aurait pas dû se poursuivre en dehors de la forêt de Moulière. Il dénonce un manque d’encadrement «qui a entraîné la mise en danger des personnes et des biens».

De son côté, la directrice de l’école a signalé l’événement à l’Inspection académique. Les familles ont été informées de la situation grâce à un mot dans le cahier de liaison de chaque enfant.

Le journaliste Hugo Clément, fervent défenseur de la cause animale, a relayé un cliché de ce mot destiné aux parents d’élèves sur son compte Instagram. La directrice s’inquiète notamment pour les futures sorties scolaires des enfants qui vont désormais, selon ses mots, «poser question».

CNEWS