Militaro-Blanchisme, Permis de Meurtre: Des Leukocrates Extremistes armés contournent le Confinement Sanitaire pour faire leurs Parties du Meurtre

Alors que les Français s’habituent chaque jour un peu plus au confinement, certains continuent à sortir de chez eux armés de leur attestation de déplacement dérogatoire. Si un rendez-vous médical ou l’assistance à un proche en détresse est un motif jugé valable pour échapper au confinement, la chasse fait-elle partie elle aussi des activités “autorisées” ?

Mercredi 18 mars, en fin de journée, le candidat EELV à la mairie David Belliard a posté un message en ce sens via son compte Twitter. L’écologiste a dénoncé l’influence du “lobby de la chasse” et la mise en place d’une “exception de confinement pour les chasseurs”. Dans la période actuelle, il souhaiterait que l’on “laisse tranquilles” les animaux.

Des interdictions progressives

Les chasseurs sont-ils concernés par une exception de confinement ? Interrogé par LCI, le ministère de l’Intérieur se fend d’une réponde claire et concise. “Non, cette activité qui peut s’apparenter à un loisir n’est pas permise, sauf autorisation préfectorale pour lutter contre un animal nuisible ou menaçant”, indique-t-on place Beauvau. Quiconque serait donc contrôlé en train de chasser sur le territoire est donc passible d’une amende de 138 euros, à l’instar des cyclistes loin de chez eux ou des promeneurs qui se rendent dans les parcs. 

LCI.fr