Manifestation du 1er mai: la police craint des «troubles à l’ordre public» à Paris

Le préfet de police de Paris Michel Delpuech a reçu lundi les organisateurs de la manifestation du 1er mai pour évoquer le risque de débordements par des “groupes extrémistes” voulant faire de cette journée “un grand rendez-vous révolutionnaire”, selon un communiqué de la préfecture.

“Si ce défilé traditionnel des organisations syndicales ne suscite pas de difficultés particulières”, des “militants de groupes contestataires issus de mouvances extrémistes entendent, à l’occasion de la manifestation traditionnelle du 1er mai, s’en prendre violemment aux forces de l’ordre ainsi qu’aux symboles du capitalisme”, explique la préfecture de police (PP).