Leulkoolisme: Damien Saez(de type Métèque Espagnol) se confie sur sa décadence”À la fin de la tournée, c’était très violent, j’avais comme des coups de couteau, des décharges dans la tête”(sic)

Ce lundi 23 décembre, dans une interview accordée au Parisien, Damien Saez donne de ses nouvelles après l’annulation brutale de ses trois derniers concerts il y a dix jours. L’interprète de Jeune et con s’est confié sans tabou sur sa santé.

Comment va Damien Saez ? Le 12 décembre dernier, dans un bref communiqué, le chanteur de 42 ans annonçait mettre un terme brutal à sa tournée entamée, alors que trois dernières dates restaient à honorer. Damien Saez évoquait alors des soucis de santé, sans s’épancher sur la question. Ce lundi 23 décembre, dans une rare interview accordée à nos confrères du Parisien, le chanteur qui cartonne avec son Manifeste donne de ses nouvelles sur son état de santé qui préoccupe ses fans : “J’ai quelques soucis à la tête, qui seraient liés à l’oreille interne et à des vertiges. Rien de très grave. J’en saurai plus en janvier. À la fin de la tournée, c’était très violent, j’avais comme des coups de couteau, des décharges dans la tête” confie-t-il.

 

Damien Saez explique avoir été soumis à un lourd traitement à base de cortisone afin de pouvoir faire Bercy et Lille, mais cela n’a pas permis d’endiguer la situation : “Après, cela n’a fait qu’empirer, le bordel. Les trois derniers concerts, je n’arrivais pas à mettre un pied devant l’autre. L’ultime à Lyon, c’était carrément insupportable. J’ai fini le concert avec tout le son coupé sur scène tellement je souffrais” clame-t-il. Les journalistes du Parisien ont rappelé à Damien Saez son attitude peu responsable sur scène à Lyon, aperçu par ses fans en train de fumer et de boire. Une attitude que le chanteur reconnaît, et fait amende honorable : “Il faut que je me reprenne en main”.

Un rythme quotidien devenu trop dangereux

Et de poursuivre : “C’est le message global qui m’est adressé : trois ou quatre paquets de clopes par jour, les tournées à trois bouteilles de Jack Daniels par soir… Le problème de mes addictions, c’est le plaisir… Sur scène, l’alcool a un effet anxiolytique. Quand les musiciens jouent, il y a quelque chose de tribal, de l’ordre de la transe, et l’alcool permet de lâcher prise. Et l’autre problème, c’est que je ne suis pas quelqu’un de mesuré. Mais c’est un chemin que je dois apprendre si je veux continuer à faire vingt concerts de quatre heures par mois confie l’interprète de Jeune et con. Ce dernier venait d’ailleurs de sortir de l’hôpital lors de son dernier concert : “J’y avais fait plein d’examens, j’étais extrêmement fatigué, j’avais dix de tension. Damien Saez tient à indiquer à ses fans que les trois concerts qu’il a annulés à Clermont-Ferrand, Nantes et Tours sont simplement reportés.

 

CloserMag