Leulcoolisme: Laurence, 57 ans : “Il m’est arrivé de boire de l’alcool à 90° parce que je n’avais plus de vin”

Featured Video Play Icon

A 35 ans, Laurence a sombré dans l’alcoolisme et fait désormais de la prévention sur la question. Elle raconte à Olivier Delacroix, sur Europe 1, comment elle a réussi à s’extraire de la dépendance.

VOS EXPÉRIENCES DE VIE

Laurence, aujourd’hui âgée de 57 ans, a brutalement perdu son mari lorsqu’elle avait 35 ans. Elle occupait alors un poste haut placé dans une grande entreprise parisienne de BTP. Comme elle le confie à Olivier Delacroix sur Europe 1, la douleur du deuil liée à la pression inhérente à sa fonction l’ont plongée dans la dépendance à l’alcool.

“A 35 ans, je n’étais pas encore dans la dépendance. Je n’étais pas encore droguée à l’alcool, par contre j’étais bien dans l’excès. Je me souviens de soirées festives avec mon mari bien trop arrosées d’alcool. Il est vrai qu’à 35 ans, cette douleur, ce deuil atroce, va me plonger dans la dépendance. Au lieu de boire à deux, je vais boire toute seule mais pour deux. Ce sont ensuite les responsabilités professionnelles, le stress, la course à la performance et l’environnement qui étaient propices à l’alcoolisme – j’avais des repas d’affaires, des pots d’entreprise, etc. – qui vont me plonger dans la drogue alcool.