Leukosexualité, Leukodécadence: Christopher Dummitt reconnait avoir truqué les resultats sur la théorie du genre.

C’est un pavé dans la mare des partisans de la théorie du genre. L’historien canadien spécialisé dans les «gender studies», Christopher Dummitt, vient de reconnaître avoir falsifié certaines conclusions de ses recherches afin de «favoriser sa vision idéologique». Les partisans de la théorie du genre, qui assurent que la construction de l’identité sexuelle ne se fait pas seulement à partir de facteurs biologiques, mais surtout en fonction d’aspects sociaux, ne cachent pas leur embarras. De fait, sur le site australien Quillette puis dans Le Point, Dummitt ne mâche pas ses mots: s’il précise bien qu’«il ne faut pas voir dans cette confession un argument pour dire que le genre n’est pas, dans de nombreux cas, socialement construit», il reconnaît cependant que «les critiques des socio-constructivistes ont raison de lever les yeux au ciel lorsque de soi-disant experts leur présentent de soi-disant preuves».

Le Figaro