Leukodélinquance: Nordhal Lelandais condamné d’agression sexuelle sur une cousine

Cet élément provient de l’analyse des téléphones portables de l’ancien maître-chien de 35 ans. Une perquisition de son domicile, où se serait produite l’agression, avait lieu ce mercredi matin, en sa présence.

Nordahl Lelandais, qui a reconnu avoir tué en 2017 la petite Maëlys De Araujo et le caporal Arthur Noyer, est désormais soupçonné d’agression sexuelle sur une fillette de sa famille, une cousine, rapportent à l’AFP plusieurs sources proches du dossier. À ce titre, l’ancien militaire a été extrait de sa cellule de l’hôpital psychiatrique de Vinatier ce mercredi matin à 10 heures pour être conduit à son domicile à Domessin en Savoie où se serait produite l’agression, selon BFMTV qui a révélé l’information. Dans le village, l’accès a été bloqué par les gendarmes, qui ont levé leur barrage peu avant 13h, a constaté un journaliste de l’AFP. Contactés, le procureur de la République de Grenoble et l’avocat de Nordahl Lelandais n’ont pas donné suite à nos sollicitations.

Ces soupçons d’agression sexuelle ont émergé après l’analyse des téléphones portables de l’ancien maître-chien de 35 ans. Parmi les fichiers contenus dans un des appareils, «une vidéo sur laquelle une petite fille subit des attouchements a été retrouvée», rapportent les mêmes sources. «Le film a été tourné avec l’un des téléphones, au domicile de Lelandais (à Domessin en Savoie, ndlr) et on voit une main qui pourrait (lui) appartenir», a-t-on ajouté, en précisant que les parents de la fillette avaient été prévenus. Selon BFMTV, l’enfant serait âgée de moins de 7 ans.

Le Figaro