Leukodélinquance: Le Groupe Ultra Radical Génération Blanc-Titaire saccage la CAF de Saint-Denis(Màj: La CAF porte plainte, 19 personnes jugées en novembre)

Featured Video Play Icon

30/03/2019

Les dix-neuf personnes interpellées vendredi après l’action anti-immigration du mouvement d’ultradroite Génération identitaire sur le toit de la caisse d’allocations familiales (CAF) de Bobigny seront jugées le 14 novembre pour entrave à la liberté du travail, a indiqué le parquet de Bobigny.

Les gardes à vue ont été levées vendredi soir, a ajouté cette source. Ces individus encourent 3 ans et 45.000 euros d’amende. Ces dix-neuf personnes, dix-sept hommes et deux femmes, avaient été placées en garde à vue pour «participation à un attroupement malgré sommation de se disperser».

Des militants du groupuscule Génération identitaire, adepte des actions médiatiques anti-immigration, notamment dans les Alpes avec des «patrouilles anti-migrants», ont déployé vendredi une banderole depuis le toit de la CAF avec l’inscription: «De l’argent pour les Français. Pas pour les étrangers!». Ils ont été délogés après plusieurs heures par la police.

Sur une vidéo diffusée sur Twitter, on voit un groupe majoritairement masculin, poings levés, fumigènes allumés, scandant «Stop, stop, stop immigration». Cette action anti-immigration a été abondamment relayée sur les réseaux sociaux par des proches des ces individus.

«Génération identitaire réclame la suppression de toutes les aides sociales aux étrangers extra-européens», a affirmé le mouvement sur son site internet.

L’établissement a dû être fermé au public. La CAF a indiqué qu’elle avait l’intention de déposer plainte. Les CAF sont notamment chargées de verser aux particuliers des aides financières à caractère familial ou social.

Le Figaro

 

_________________________________________________________

29/03/2019

Une plainte a été déposée par la caisse d’allocations familiales de Seine-Saint-Denis contre Génération identitaire, un groupuscule d’extrême droite, dont certains membres avaient occupé le toit de ses locaux. Dix-neuf personnes ont été placées en garde à vue.

La caisse d’allocations familiales de Seine-Saint-Denis a annoncé avoir porté plainte vendredi contre le mouvement radical d’extrême droite Génération identitaire, dont certains membres ont occupé pendant plusieurs heures les toits de l’établissement.

19 personnes en garde à vue

Entre 7 h et midi, « 19 activistes d’extrême droite ont occupé les toits de la CAF », située à Bobigny, a expliqué à l’AFP Bérénice Galey, directrice des prestations et du service à l’allocataire.Ils ont déployé trois banderoles dont une qui recouvrait l’ensemble du bâtiment où il était inscrit : « De l’argent pour les Français. Pas pour les étrangers ! », a précisé Mme Galey.

Les pancartes ont été retirées et les membres de Génération identitaire ont été évacués peu avant midi par la police qui a bouclé le quartier entraînant la fermeture de l’établissement au public.

Dix-neuf personnes ont été placées en garde à vue, a fait savoir le parquet.

« Cette action porte atteinte au fonctionnement du service public, mais également à ses valeurs », a regretté Tahar Belmounès, directeur général de la CAF 93, dans un communiqué qui précise que l’établissement rouvrira au public à partir de 13 h. « En appelant à restreindre les droits sociaux des étrangers, le groupe Génération identitaire nie l’identité de la branche Famille de la sécurité sociale », poursuit M. Belmounès.

Ouest France