Leukodelinquance: Jacques Poujol jugé dans le Scandale de la viande de cheval(Màj: Condamné à 2 ans de Prison)

Le tribunal correctionnel a jugé Jacques Poujol coupable de tromperies liées à la viande de cheval. Il a été condamné à deux ans de prison, dont 18 avec sursis.

Y a-t-il eu entente frauduleuse entre l’entreprise française Spanghero et un négociant néerlandais pour écouler de la viande de cheval en la faisant passer pour du boeuf ? Le tribunal correctionnel de Paris a répondu oui : l’ancien directeur de Spanghero, jugé avec trois autres prévenus, a été condamné ce mardi à paris à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis. 

 

Le tribunal correctionnel a jugé Jacques Poujol coupable de tromperies liées à la viande de cheval. Il lui était notamment reproché d’avoir vendu entre 2012 et 2013 plus de 500 tonnes de cheval pour du boeuf au fabricant de plats préparés Tavola, dans une entente frauduleuse avec un négociant néerlandais, Johannes Fasen, condamné lui à deux ans assortis d’un mandat d’arrêt. 

 

L’ancien bras droit de Jacques Poujol, l’ex-directeur de l’usine Patrice Monguillon, a été condamné à un an de prison avec sursis pour une tromperie liée à l'”origine française ou étrangère” du cheval vendu à Tavola. Mais les juges ont estimé que rien ne permet d’établir qu’il savait qu’il s’agissait de viande chevaline. Hendricus Windmeijer a, lui, été condamné à un an de prison avec sursis pour les mêmes tromperies. 

“Traçabilité torpillée”

Lors du procès qui s’est déroulé en janvier et février, le parquet avait requis de la prison ferme contre les deux principaux prévenus, dénonçant une fraude aux “effets catastrophiques”, “organisée de concert” entre les Pays-Bas et la France. Dans cette affaire, “l’une des plus importantes fraudes alimentaires de ces dernières années”, “la traçabilité a été méticuleusement torpillée” dans des entrepôts néerlandais puis en Occitanie chez Spanghero, avait fustigé la procureure