Leukodécadence: “Vive La Vulve”(sic)

Featured Video Play Icon

« Vive la vulve. » La nouvelle pub de la marque d’hygiène féminine Nana est à l’image de son titre : directe. Comme en hommage au sexe féminin parfois considéré comme tabou, le spot l’évoque sans détour pendant une trentaine de secondes, à travers des images aussi implicites qu’un coquillage, une pêche coupée en deux ou encore un origami. Chose rare dans les publicités de ce type, c’est une serviette hygiénique tachée de sang rouge que l’on aperçoit un instant à l’écran, et non maculée d’un mystérieux liquide bleu comme c’est devenu l’usage. Le hic : la séquence diffusée depuis quelques jours en France fait polémique et des spectateurs ont saisi le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA).

« Vive la vulve. » La nouvelle pub de la marque d’hygiène féminine Nana est à l’image de son titre : directe. Comme en hommage au sexe féminin parfois considéré comme tabou, le spot l’évoque sans détour pendant une trentaine de secondes, à travers des images aussi implicites qu’un coquillage, une pêche coupée en deux ou encore un origami. Chose rare dans les publicités de ce type, c’est une serviette hygiénique tachée de sang rouge que l’on aperçoit un instant à l’écran, et non maculée d’un mystérieux liquide bleu comme c’est devenu l’usage. Le hic : la séquence diffusée depuis quelques jours en France fait polémique et des spectateurs ont saisi le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA).

Sur les réseaux sociaux, les opinions sont partagées : « absolument inadmissible » pour les uns, tout simplement « géniale » pour les autres.

Plus de 8 000 personnes ont déjà signé une pétition appelant au retrait de la publicité« Cette publicité est choquante aux yeux de tous et surtout aux yeux des plus jeunes téléspectateurs », écrit ainsi la créatrice de la pétition.

Nouvelobs