Leukodécadence: :Sarah Silverman (de type blanc ashkénaze) “Louis C.K. s’est masturbé devant moi, c’était génial”

Interviewée à la radio américaine, l’humoriste et comédienne Sarah Silverman a fait des révélations gênantes sur sa relation avec son ami Louis C.K., accusé il y a quelques mois par plusieurs femmes d’inconduite sexuelle.

Il y a des choses que l’on aurait vraiment aimé ne pas savoir. Comme par exemple cette anecdote fièrement révélée par Sarah Silverman au micro de la radio SiriusXM.

Invitée lundi 22 octobre 2018 dans l’émission d’Howard Stern, l’actrice et humoriste de 47 ans a évoqué sa relation avec son ami Louis C.K., accusé l’an dernier d’inconduite sexuelle. À l’époque, plusieurs femmes avaient témoigné dans la presse pour affirmer qu’elles avaient été victimes de comportements inappropriés de la part du roi du stand-up américain qui s’était masturbé devant elles. Des accusations qu’il avait ensuite reconnues. “Ces histoires sont vraies. Sur le moment, je me suis dit que je ne faisais rien de mal puisque je ne montrais jamais ma b**e sans demander d’abord, ce qui est vrai aussi. Mais ce que j’ai appris, (…) c’est que quand vous avez du pouvoir sur quelqu’un, lui demander de regarder votre sexe n’est pas vraiment une question. Pour cette personne, c’est une situation difficile. Le pouvoir que j’avais sur ces femmes, c’est qu’elles m’admiraient. Et je m’en suis servi de façon irresponsable. J’éprouve du remords pour mes actes. J’ai essayé d’en tirer les leçons. Et de les éviter. (…) J’ai eu une carrière longue et j’ai eu de la chance, j’ai pu dire tout ce que je voulais. Maintenant, je vais prendre du recul et prendre longuement le temps d’écouter“, avait déclaré le comédien de 51 ans en novembre 2017 dans un communiqué.

 

Parfois, je voulais le voir se masturber

Près d’un an après ces faits, Sarah Silverman débarque donc avec une histoire déroutante, à savoir que Louis C.K., qu’elle considère étrangement comme son “frère“, s’est déjà masturbé plusieurs fois devant elle… et qu’elle avait aimé ça. “Je l’aime, c’est mon frère. Je le connais depuis que j’ai 19 ans. C’est tellement difficile de parler. (…) Écoutez, ce qu’il a fait était mal. Je ne dirais pas que cela ressemblait au violeur en série Bill Cosby, je ne dirais pas que c’est même proche d’Harvey Weinstein. Je ne dis pas que ça va. (…) Je ne sais pas si je vais regretter de dire cela. Je connais Louis depuis toujours. Je ne lui cherche pas d’excuses. S’il vous plaît, ne prenez pas ça comme ça. Mais, vous savez, nous sommes des pairs. Nous sommes égaux. Quand nous étions jeunes et qu’il demandait s’il pouvait se masturber devant moi, je lui disais parfois : ‘Grave, je veux voir ça !’ C’était comme de la science“, a-t-elle déclaré, bien qu’elle concède que son histoire n’a rien à voir avec les situations sordides auxquelles les accusatrices de Louis C.K. ont été confrontées.